Une marque bretonne engagée

Envie d'en savoir plus sur notre marque ? Ca tombe bien vous êtes au bon endroit ! ET comme il est important pour nous d'être transparents avec vous, on vous dit tout juste en dessous 👇

  • Notre histoire
  • Nos engagements
  • Nos bocaux consignés

Une idée simple et des valeurs communes


Notre projet Endro, est né d’une volonté de trouver des produits cosmétiques efficaces et sains pour la santé. Il était primordial pour nous de dire adieu au plastique et aux ingrédients superflus dans les formules !

D’un côté moi, Marion, bretonne et un brin aventurière. Architecte de formation, j'ai toujours aimé créer, imaginer, fabriquer. N'étant pas une grosse consommatrice de produits cosmétiques, j'ai simplement eu envie de transparence. Car oui, j’en avais assez de passer du temps à déchiffrer des listes d'ingrédients pour finalement me rendre compte que les promesses n'étaient pas tenues. 
De l’autre Boris, mon compagnon, breton également avec une grande envie d’agir en faveur de la santé et de l’environnement. Après avoir découvert l'ampleur de la pollution plastique en Asie, il était prêt à relever n’importe quel défi pourvu qu'il ait du sens. 

Petit résumé de cette grande aventure !

"Sur les bancs du Lycée..."

Tous deux originaires de Lannion en Bretagne (22), Boris et moi nous sommes rencontrés au lycée où nous faisions partie du même groupe d'amis. Durant ces trois années nous avons partagé de nombreux moments et nous étions déjà très complices, nous en gardons de très bons souvenirs ! 
Nous avons chacun poursuivi nos études dans des villes différentes. Ecole d'architecture à Rennes pour moi et Ecole de commerce à Bordeaux pour Boris. A l'issue de nos études, nos chemins semblaient bien tracés : grandes entreprises, CDI... et pourtant !

D'un besoin et d'une idée... aux produits.

Tout a commencé par un déclic, une envie de changement et un "ras-le-bol" des cosmétiques conventionnels. J’avais envie d’utiliser des produits sains pour mon corps et respectueux de l’environnement. J’ai alors commencé à fabriquer moi-même mon propre déodorant en me renseignant sur Internet et dans des bouquins de recettes de grand-mère. J’ai toujours aimé créer, tester, alors je me suis lancée : un petit peu de matériel, quelques ingrédients achetés à gauche et à droite et le tour était joué ! 

Un Noël "cadeaux faits-maison"

Deux mois après mes premiers tests réalisés depuis mon petit studio et toujours aussi satisfaite et bluffée par l'efficacité de ce produit, je me dis que ce serait chouette de le faire tester à mes proches. Noël est alors l’événement idéal ! Je me lance donc dans une première petite production pour les gâter. Autant vous dire que tout le monde y a eu le droit : grand-mère, mère, tantes et sœurs ! J'imaginais déjà leurs têtes : "Mais c'est quoi ton truc ?" 🤔

Le début d'un grand projet

Deux mois après, je reçois les premiers retours de mes proches. Mes déos en bocaux connaissent un franc succès ! Satisfaits, ils m’en redemandent. La recette était pourtant simple ! Mais visiblement, ils préféraient que je les produise pour eux. A ce moment-là, avec Boris nous nous sommes dit qu’il y avait peut-être quelque chose à faire.


Boris a toujours eu une détermination inconditionnelle pour entreprendre, créer. De mon côté, je suis assez curieuse, créative, et l’expression « moins mais mieux » raisonne en moi depuis longtemps. On n'avait rien à perdre, alors on se décide de se lancer dans ce projet (un peu) fou !

La grande nouvelle !

En mars, l'incubateur de l'Ecole de commerce de Boris passe un appel à projets. Ni une, ni deux, on monte un (gros) dossier, on présente le projet devant un jury de 10 experts et on croise les doigts. La grande annonce tombe, on est retenus pour être accompagnés. C'est le début de l’aventure ! Pendant plusieurs semaines nous allons travailler jour et nuit pour concrétiser le projet et finaliser nos produits.


Mais d’ailleurs, pourquoi Endro ?

Endro signifie "nature", "environnement" en breton. Tout simplement parce que nous avons à cœur la préservation de l’environnement. C’est également un clin d’œil à notre région d’origine, la Bretagne !

Un produit, 4 ingrédients

En avril, les produits fabriqués dans notre studio bordelais deviennent officiellement les produits Endro. Un produit, 4 ingrédients : un retour à l'essentiel tout simplement ! Nous créons 4 versions avec des parfums différents pour correspondre à chacun. Nous souhaitions vraiment que nos produits s’adaptent à tous les membres de la famille, petits et grands. Au-delà de convaincre ma famille, il s’agissait maintenant de convaincre toutes les familles (et quel défi !).

Une campagne Ulule réussie

Le 5 juin 2019, Journée mondiale de l’environnement, nous lançons notre campagne de financement participatif sur Ulule. Quoi de mieux que de s’adresser à la France entière pour voir si notre idée tenait ou non la route ?
Nous proposons alors nos déodorants en précommande. En un mois, nous avons alors atteint 1459 déodorants précommandés sur un objectif initial de 200 (merci encore!). Grâce à ces premières ventes, nous avons pu louer un premier local pour produire nos premiers déodorants. Au delà d'une aide financière, c’était surtout 650 personnes qui croyaient en nos produits et qui validaient notre projet !

Nos débuts au plus près de vous

Bien installés dans notre premier laboratoire pour fabriquer nos déodorants, nous commençons l’aventure à deux. Nos journées d’été étaient bien rythmées ! Le matin on était sur les marchés et l’après-midi, en production ou à l'étiquetage dans nos locaux.
Et oui, nous avons débuté très simplement, en vendant nos produits sur les marchés locaux autour de chez nous. Nous y allions tous les jours, parfois même, 2 fois par jour avec cette réelle envie de vous faire connaître nos produits ! Cette belle expérience nous a permis de répondre à vos questions et aussi de recueillir vos (super) retours.

Lancement de notre site internet

Le 5 septembre, c’est le lancement officiel de notre site internet. Après deux mois passés à sillonner notre région et à échanger avec vous, notre "système logistique" est mis en place et on est enfin prêts pour envoyer nos produits partout en France. Les premières commandes tombent et imaginez notre joie : merci Isaura, Juliette, Anne, Jocelyne et Sylvie ! Bon... quand ils nous voyaient débarquer avec nos centaines de colis au point relais de Weldom et au bureau de La Poste, ils étaient moins ravis ahah.
En parallèle, nous avions déjà une trentaine de points de vente qui nous faisaient confiance et qui proposaient nos produits sur leurs étagères.

Dimension sociale et solidaire

Les commandes sont de plus en plus nombreuses et nous ne sommes toujours que deux. Nous entrons en contact avec l'ESAT de Lannion, Emeraude Id, avec qui nous commençons à travailler pour assurer la partie étiquetage de nos produits. Il était important pour nous de favoriser autant que possible l’emploi dans notre ville et qui plus est, de soutenir l'insertion professionnelle de personnes en situation de handicap en proposant des missions adaptées.
(Depuis, nous travaillons désormais avec 3 ESAT locaux, leur travail est très minutieux et parfaitement réalisé.)

A fond les ballons !

La période de Noël est particulièrement chargée car on doit faire face à une grande vague de commandes dont nous sommes plus que ravis ! Nous travaillons alors sans relâche pour les honorer et pour satisfaire nos clients (jusqu'à produire le 24 décembre au soir...). Notre priorité : que les déodorants arrivent bien à temps au pied du sapin ! 
L'histoire est belle, puisqu'elle se répète : vous offrez à vos proches des produits que j'avais offert aux miens, un an plus tôt.

Premiers recrutements

En janvier, on décide d'ouvrir nos portes et d’embaucher 3 personnes : une personne en production (laboratoire). Une seconde en communication pour développer notre image sur les réseaux sociaux et enfin, une commerciale pour développer notre marque en magasin. Nous sommes très fiers de les accueillir et de poursuivre l'aventure à leurs côtés. Nos locaux sont encore un peu petits, mais c'est un début et surtout, nous avions besoin d'un bon coup de main !

Nouveauté et consigne !

Un nouveau produit rejoint notre gamme de déodorants. Un dentifrice en pâte, en 2 versions (menthe et citron). Qui dit nouveau produit, dit aussi nouveaux défis : formulation, production, packaging, communication, vente en magasins, … Et une fois de plus, ils rencontrent un franc succès !
En parallèle, on lance officiellement notre système de consigne de nos bocaux en points de vente partenaires. Une idée qu'on avait en tête depuis le début mais qui n'a pas été simple à mettre en place. Tout est dessiné sur-mesure et nous utilisons le moins possible de plastique (pas facile avec des bocaux en verre).

Toujours là !  

En mars, alors qu'on déménage dans de nouveaux locaux plus grands, la COVID-19 nous freine dans notre élan. Nous sommes contraints de remettre à plus tard nos recrutements et de reprendre à deux pour protéger au maximum notre petite équipe. Nous faisons alors face au doute, à l'inconnu mais pas au désespoir ! Déterminés à honorer les commandes de nos magasins partenaires et celles passées sur notre site internet, on relève nos manches, on prend les mesures d'hygiène nécessaires et on retrouve notre rythme, petit à petit. En tout cas, vous nous avez largement soutenus durant cette période et pour ça, nous vous en sommes très reconnaissants.

Premières machines de production  

En juillet, l'équipe est de nouveau au complet et nous décidons d'investir dans l'achat de machines afin d'augmenter nos capacités de production mais aussi de soulager les efforts physiques (oui, la prod c'est costaud !). Le nouveau laboratoire prend forme, les premiers réglages des machines nous font parfois perdre les pédales mais la qualité est bien au rendez-vous. 
Nous conservons une production artisanale dans laquelle l'humain intervient constamment mais le mélange et le dosage de certains produits ne sont pas réalisables uniquement à la main. Désormais en production, il faut aussi s'y connaître en mécanique !

Une petite boîte qui monte, qui monte...

Un peu à l’étroit dans nos locaux de 300m², on décide d’occuper un peu plus d’espace et de séparer davantage les pôles en passant à 1200m². On a de vrais bureaux où on a refait la déco en équipe, la production n'a pas bougé mais les locaux peuvent accueillir plus de stockage de matières premières et la logistique est déplacée dans un grand hall dans lequel sont installés des raques pour stocker les produits finis. Par chance, tous les locaux sont reliés dans un même bâtiment, nous travaillons donc tous sous le même toit! Ceci nous permet d'être très réactifs et agiles et aussi de forger un vrai esprit d'équipe.

De nouveaux produits sur les présentoirs 

Après des mois de travail et de tests, notre gamme compte désormais : 5 déodorants (le déodorant spécial Peaux sensibles est enfin arrivé), 3 dentifrices (un dentifrice Fruits rouges a fait son apparition avant Noël), 3 crèmes, shampoings solides que nous avons reformulés pour vous convenir davantage et après-shampoing solide pour prendre soin des longueurs abîmées !

Tous ces produits certifiés COSMOS ORGANIC sont bien sûr formulés en interne par notre équipe, à partir d'ingrédients 100% d'origine naturelle, bio ou COSMOS, ils ne sont pas testés sur les animaux et sont toujours aussi efficaces, d'après vos nombreux retours. Sachez que nous sommes en constante recherche d'améliorations et que nous prenons en compte vos avis.

2 ans et... 27 personnes !

Aujourd'hui, nous sommes fiers de vous présenter une équipe de 27 personnes
Nous travaillons continuellement pour développer de nouveaux produits naturels sains et efficaces qui protègent l'environnement. Toute notre équipe travaille sans relâche (sauf pendant les vacances) dans le but de rendre accessible la cosmétique bio, naturelle et zéro-déchet juste en bas de chez vous ! 

Deux gommages pour l'été

Fin juin, nous vous avons présenté deux nouveaux produits : un gommage visage et un gommage corps. Ils viennent compléter à merveille notre gamme actuelle ! 

Bien sûr, on ne compte pas en rester là... 😉

Ce que nous protégeons

Préserver l'environnement

Parce qu'Endro veut dire "Environnement" en breton, nous voulons proposer des alternatives à l’emballage plastique, pour aller vers une réduction du problème à la source !

Plus concrètement, pour chaque produit de nos gammes acheté, nous nettoyons 1 mètre carré de plage en organisant des événements de ramassage (plutôt l'été !).


Notre dernier ramassage de déchets a eu lieu le 19 septembre 2020.



Tout pour la santé !

Cet engagement est bien entendu une évidence ! Nous réalisons des produits cosmétiques aux formules naturelles courtes et compréhensibles, en sélectionnant uniquement des ingrédients de qualité, ni plus ni moins que ce qu’il faut !


Fabrication française artisanale

Tous nos produits sont fabriqués dans notre laboratoire en Bretagne à Lannion (22) par notre équipe ! Nous avons à coeur de maîtriser la fabrication de nos produits et souhaitons valoriser “le local” et le savoir-faire français, en travaillant avec des entreprises proches de chez nous comme l'ESAT de Lannion et en créant des emplois



Transparence & simplicité

Endro c’est deux bretons, une recette simple, un packaging simple et une utilisation simple. Nous souhaitons de cette façon montrer qu’une consommation raisonnée et basée sur la confiance est possible.


Pour tout savoir sur nos ingrédients c'est par ici !

Pourquoi vouloir consigner nos bocaux ? 


Dès notre lancement, en Juin 2019, nous faisions le choix de vous proposer des produits cosmétiques dans des bocaux en verre dans l’optique de pouvoir les consigner un jour... Depuis début Mars, c’est désormais chose faite ! Comme vous le savez, nous avons autant à cœur de vous proposer des formules courtes, sans ingrédients controversé que la préservation de l’environnement par la réduction des emballages plastiques à usage unique. Le bocal en verre nous a donc semblé évident, c’est en effet le matériau le plus sain (ne contient pas de Bisphénol A ni de phtalates) et le plus sûr grâce à sa grande naturalité et sa résistance à l’air, la lumière, le froid et la chaleur. Il ne se transforme pas au contact de ce qu’il conditionne et n’interagit pas chimiquement avec, contrairement au plastique. Enfin, sa transparence permet d’identifier plus facilement le produit qu’il contient pour mieux le découvrir et l’apprécier ensuite. 


Pour résumer, le verre :

1. C'est un matériau naturel : Le verre est composé de minéraux naturels (sable, calcaire et carbonate de soude) 

2. C'est un matériau neutre et sûr : Pur il ne contient pas de Bisphénol A si de phtalates, il est également facile à nettoyer, à stériliser et à réutiliser. Il ne prend pas d’odeur et ne se tâche pas. 

3. C'est un matériau écologique : le verre est le seul matériau d’emballage recyclable à 100% et ce, à l’infini ! 

4. C'est un matériau noble : La transparence du verre permet de sublimer le contenu et dévoile la qualité, tout en permettant le contrôle visuel et la proximité du consommateur avec son produit. 


La particularité de nos bocaux, c’est leur côté artisanal, « à l’ancienne » qui nous rappelle les conserves de betteraves de Mamie… Personnellement, j’ai vraiment « baigné » dedans depuis toute petite (confitures, conserves, sucre, farine…) c’est aussi sans doute pourquoi notre choix s’est naturellement dirigé vers eux. C’est un peu ma Madeleine de Proust à moi. Alors on comprend tout à fait que vous ayez envie de les garder et nous vous invitons à le faire en les réutilisant tant que vous le souhaitez : pot à épices, coquetier, verrines pour l’apéritif (effet « wouah » assuré) ou pour le dessert…  Laissez libre court à votre imagination pour surprendre votre entourage ! 



Pour finir, il vous reste encore une solution, le recycler. Certes le verre est un matériau qui se "biodégrade" très lentement dans la nature, mais sa recyclabilité parfaite est à mettre au profit de la planète. Chaque contenant en verre trié sera recyclé à 100 %. Alors si vous ne voulez pas le ramenez en magasin, ni le réutiliser, vous savez ce qu’il vous reste à faire 😉


Concrètement, ça se passe comment ? 


Notre système de consigne n’est pas obligatoire, elle repose surtout sur le bon vouloir de chacun car nous ne souhaitons pas en faire une contrainte. Nous fournissons les éléments nécessaires à sa bonne mise en place dans nos points de vente partenaires mais ceux-ci restent libres de la pratiquer ou non selon leur fonctionnement et les habitudes de leur clientèle.


1) Vous avez acheté nos produits chez un point de vente partenaire qui pratique le système de consigne.

- Une fois vide, passez le bocal sous l’eau chaude savonneuse pour le nettoyer une première fois et retirer les étiquettes (elles s’enlèvent facilement). 

- Rapportez votre bocal où vous l’avez acheté, votre épicier s’occupe de nous le renvoyer. La consigne peut être gratuite ou payante. Lorsqu’elle est payante, il s’agit généralement d’une petite somme d’argent supplémentaire payée lors de l’achat qui vous est remboursée lorsque vous rapportez le bocal. 

- Nous récupérons les bocaux vides, sans étiquettes, les stérilisons puis les remettons dans la chaîne de production pour qu’ils soient à nouveau remplis. 


2) Vous avez acheté nos produits sur notre site internet ou dans un point de vente ne pratiquant pas le système de consigne.

- Une fois vide, passez le bocal sous l’eau chaude savonneuse pour le nettoyer une première fois et retirer les étiquettes (elles s’enlèvent facilement). 

- Déposez votre bocal chez l’un de nos points de vente partenaires, le plus proche de chez vous. Deux solutions s’offrent à vous : l’épicier accepte volontiers de récupérer votre bocal à titre gratuit ou refuse pour une raison X ou Y. Bravo, c’est un très beau geste de votre part pour l’environnement en revanche vous ne récupérez pas d’argent en échange puisque vous n’avez pas payé de supplément lors de l’achat. 

- Nous récupérons les bocaux vides, sans étiquettes, les stérilisons puis les remettons dans la chaîne de production pour qu’ils soient à nouveau remplis. 


3) Vous êtes un (futur) point de vente partenaire.

- Trop chouette ! Vous ne payez pas de frais supplémentaire et vous êtes libre de la mettre en place dans votre boutique ou non. 

- Vous recevez les produits dans des caisses en carton spécialement conçues pour la consigne (elles ne contiennent aucun plastique) ainsi que les explications relatives à sa mise en place. 

- Vous conservez la caisse en carton, dans laquelle vous stockez les bocaux rapportés par votre clientèle au fur et à mesure. 

- Une fois remplie, vous refermez solidement la caisse et collez l’étiquette de retour (fournie lors de la réception) pour la déposer en point relais, sans aucun frais. 


Ça n’a jamais été aussi simple et sympa de faire une bonne action pour l’environnement tout en créant du lien avec votre épicier du coin ! 




Qu'est-ce que vous y gagner ? 


D’abord beaucoup de reconnaissance parce que c’est un acte honorable et réfléchi qui nécessite une petite « organisation » en amont (laver le bocal, retirer les étiquettes et penser à le prendre dans le panier avant de se rendre à l’épicerie). Parfois une petite somme d’argent en échange (que vous avez payée lors de l’achat) et enfin du plaisir à participer au retour d’une économie circulaire plus responsable et faire un pied de nez à l’époque du « tout jetable » !


« La raréfaction des ressources, le changement climatique et les obligations de la France en matière de prévention des déchets imposent ainsi de repenser nos modes de consommation. L’économie du jetable n’offre aucune perspective de durabilité face à ces enjeux, qui impliquent d’imaginer de nouveaux modèles, plus résilients. En tant qu’exemple d’économie circulaire, la consigne intègre parfaitement cet objectif : 

• Son recours permet d’économiser jusqu’à 75% d’énergie primaire en comparaison à une gestion classique (avec recyclage). 

• Toujours en vigueur dans les bars et les restaurants, la consigne permet d’éviter, chaque année, l’équivalent de 500 000 tonnes de déchets d’emballages. 

• Tant qu’il est réutilisé, le verre est extrait des filières de gestion des déchets, et n’a donc plus de coût pour la collectivité. En comparaison, le recyclage du verre coûte 35€/t, et l’enfouissement 106€/t ! »

http://www.reseauconsigne.com/la-consigne/ 


Votre bocal est vide, où le ramener ? 


Nos produits sont distribués dans plus de 2 000 points de vente en France, il y en a forcément un proche de chez vous ! Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à parler de nos produits et de notre concept à votre épicier préféré. 

Qui sait, il nous contactera peut-être grâce à vous ?  

Store Locator is loading from Storemapper...