Zoom sur la transpiration 🔎

Pourquoi on transpire ? 🤔

La peau est l’organe le plus grand et le plus polyvalent du corps humain. Elle porte de nombreuses fonctions vitales et l’une d’entre elles concerne la transpiration. Ce phénomène physiologique naturel assure plusieurs rôles tels que la thermorégulation du corps, l’élimination de déchets ou encore la protection de la peau en contribuant à la formation du film hydrolipidique. La production et sécrétion de sueur est effectuée par les glandes sudoripares. 

D'où provient la transpiration ? 

Il existe deux grands types de transpiration : la transpiration de régulation thermique, également appelée thermorégulation et la transpiration émotionnelle.
L’activation d’une transpiration est due à l’obéissance du corps à des réflexes commandés par l’hypothalamus, situé dans le cerveau, suite à la détection de différents signaux extérieurs.
  • La thermorégulation
La régulation thermique intervient lorsque le corps risque la surchauffe, en cas d’effort ou de fièvre par exemple, mais également au repos afin de maintenir l’équilibre thermique avec le milieu ambiant, lors de forte chaleur.

L’organisme libère de l’énergie thermique grâce à l’évaporation de l’eau à la surface de la peau. L’humidification de la peau par la sueur permet ainsi de la rafraichir, ce qui entraine la régulation et l’abaissement de la température corporelle. Environ 50% de cette sudation est assurée par le tronc et 25% par les jambes.

  • La transpiration émotionnelle

La transpiration émotionnelle est une réaction instantanée de l’organisme face au stress, à l’anxiété, au plaisir ou encore la peur. En cas d’émotions fortes, le système nerveux autonome libère des hormones du stress dans le sang, notamment l’adrénaline. Celles-ci activent en quelques secondes les glandes responsables de la transpiration. Après une stimulation émotionnelle les glandes axillaires, situées dans les aisselles produisent un volume plus important de transpiration. 

Ce type de sudation se déclenche sur toute la surface du corps, en grande partie sur les mains, les pieds et les aisselles et cela quelle que soit la température ambiante.

Et l'odeur dans tout ça ? 🧐

 Contrairement à une croyance répandue, la sueur est pratiquement inodore. Ce n’est donc pas la transpiration en elle-même qui est responsable des mauvaises odeurs. Ce sont en fait les bactéries qui, lorsqu’elles la consomment, produisent des composés chimiques odorants, responsables des mauvaises odeurs corporelles.

Anti-transpirant ou déodorant ? 

Parmi les produits d’hygiène luttant contre les mauvaises on retrouve les anti-transpirants et les déodorants.

  • Les anti-transpirants 

Les anti-transpirants aident à réduire la quantité de sueur produite. Ils ont une action astringente et permettent ainsi de réguler la transpiration pendant quelques heures en venant obstruer les glandes. L’ingrédient actif principal retrouvé dans les anti-transpirants sont les sels d’aluminium.

Les anti-transpirants ont beaucoup été critiqués dernièrement, tout d’abord car, de par leur mode d’action ils emprisonnent les toxines dans le corps et empêchent ainsi la régulation naturelle du corps humain par la transpiration. Par ailleurs, l’utilisation de sels d’aluminium pourrait avoir une incidence dans la croissance du taux de cancer de la poitrine. De plus, l’exposition à ces derniers est également blâmée pour avoir une incidence dans la hausse de cas de maladie d’Alzheimer. 

  • Les déodorants 

Les déodorants peuvent fonctionner selon deux mécanismes différents. Ils contiennent soit des agents antimicrobiens permettant de réduire la croissance des bactéries responsables de la formation des mauvaises odeurs (comme nos déodorants Coco, Palmarosa, Menthe et Bergamote), soit des agents absorbants ou masquant ces odeurs (comme notre déodorant peaux sensibles). Contrairement aux anti-transpirants ils n’empêchent pas la production de transpiration et permettent au corps d'évacuer les toxines tout en se régulant naturellement !